Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

Les Petits As Dans la cour des grands !

Il est des textes qui, dans la vie d’un rédacteur, s’annoncent comme de véritables défis : car que dire des Petits As qui n’ait pas déjà été dit ? Quels nouveaux lauriers tresser à ce tournoi de prestige à qui déjà revient tous les honneurs, dont celui de faire la fierté de Tarbes ? Peut-être faut-il s’en tenir à l’essentiel : et rappeler, par là, que si on ne devait garder qu’un principe gouvernant les Petits As – celui-ci dépassant les titres et les couronnes -, ce serait le suivant : l’Amour du sport…

… et plus précisément, l’amour d’un sport qui, depuis les origines, enthousiasme et transporte les Français : le tennis. Les Petits As, qui fêtent cette année leur 38e édition, ont été créés sous l’impulsion d’une passion authentique : celle qui animait, en 1982, trois jeunes joueurs et éducateurs de Tennis, lesquels ont eu l’idée de ce tournoi dédié à la jeunesse. Le flambeau a été repris et ne s’est jamais plus éteint ; ses porteurs ont pour noms Hervé Siméon, disparu à l’âge de 35 ans en 1990, Jacques Dutrey, Jean-Claude et Claudine Knaebel… et naturellement, celui des quelque 180 bénévoles qui s’affairent, année après année, pour que ce tournoi soit digne de sa réputation.

Leader

Et quelle réputation ! Officiellement, on ne le dit pas, mais la compétition passe officieusement pour être le « championnat du monde » des jeunes, auquel se pressent ceux qui seront les grandes stars de demain. Les joueurs qui brillaient hier sur les courts, ou dominent aujourd’hui le classement mondial, ont presque tous fait leurs premières armes aux Petits As : Rafael Nadal, Roger Federer, Novak Djokovic et Andy Murray, le « Big Four » comme l’on dit dans les colonnes de la presse sportive ainsi que Michael Chang, sont passés par Tarbes dans leur jeunesse, avec plus ou moins de bonheur. Côté filles, Bianca Andreescu, Jelena Ostapenko, Justine Henin, Kim Clijsters, ou encore Martina Hingis ont également fait étape en Bigorre… Actuellement, dans le Top 10 mondial, 8 garçons et 6 filles sont issus des Petits As. Les époux Knaebel d’apporter ce juste constat : « ce palmarès est unique dans les tournois juniors ». Voilà sans doute la raison pour laquelle la Fédération Française de Tennis a voulu que les Petits As obtiennent le statut de « Super Category », qu’il est le seul, en France, à posséder à ce jour…

Le tournoi des nations

Ce n’est pas le seul record dont peuvent s’enorgueillir les Petits As : cette année, ce ne seront pas moins de 45 nations qui seront représentées sur les courts, en la personne de 350 jeunes sportifs, filles et garçons. Côté tennis en fauteuil, 5 nations auront envoyé leurs joueurs les plus talentueux. 11 journées de compétition devraient permettre de voir se dégager les meilleurs parmi les meilleurs. L’an dernier, c’est la République Tchèque qui avait brillé, le vainqueur et la vainqueure du tournoi étant tous deux originaires de ce pays de l’est de l’Europe. Cette année, les précieux trophées reviendront-ils à de jeunes Français ? L’avenir nous le dira, et il faudra attendre le dimanche 2 février, jour des finales, pour le savoir.

Animations

Les Petits As, c’est le plus prestigieux tournoi de tennis des jeunes au niveau mondial, mais pas que… C’est aussi un village d’animations pour toute la famille (!), où l’on trouvera des activités aussi diverses que du trampoline, de l’escalade, du mini-tennis, du tennis de table, des jeux en bois, etc… Cette année, il y aura même, laissé à la libre disposition du public, un simulateur de vol installé par l’armée de l’air ! Et pour les plus petits, un manège, la présence des clowns Rikiki et Lili Popi et un atelier maquillage… De quoi s’amuser entre deux matchs, et profiter de l’ambiance festive qui durera tout le temps du Tournoi. On pourra profiter de sa venue pour admirer, également, la Fed Cup remportée par l’équipe de France en Australie, laquelle sera en exposition pour célébrer l’énorme performance de nos féminines à Perth en novembre dernier. Quant au reste, place au sport ! Les Petits As méritent décidément le titre de compétition la plus remarquable de Bigorre. Et les amoureux de tennis de haute-volée auront toutes les raisons, cette année encore, d’être enthousiasmés… Ils partageront avec les organisateurs et les bénévoles qui œuvrent à la réussite de cet événement la même ferveur, et feront vivre, tous ensemble, ce principe si important dont on parlait en tête de cet article : l’amour du sport.

Les Petits As
Tournoi Super Category
23 janvier au 2 février
Entrée gratuite

Tout le programme sur :
www.lespetitsas.com

Publi-rédactionnel / Joseph C.Lacour – Photos / ©Christian Jarno – ©Les Petits As – Illustrations / ©Azara

Related Posts