Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

Snug La part des anges…

« Potion de Miss Tick » : voici le cocktail qui, la première fois que nous y sommes allés, nous a rendu fou des créations de la maison Snug. Nous-même adepte, dans notre jeunesse, de la lecture de Picsou Magazine, nous ne pouvions qu’être sensible à la référence. Mais un titre n’est qu’un titre : le charme du breuvage, sans celui-ci, aurait de toutes façons opéré…

Quels ingrédients aurait jeté dans son chaudron la méphistophélique Miss Tick, ennemie enchanteresse du canard le plus riche de Donaldville ? Les alchimistes de chez Snug auraient-ils eu accès à son grimoire ? Imaginons que ce soit le cas, et voyons quelle formule ils en auraient tiré : Eau de vie de poivron Metté / liqueur H.Theoria « Perfidie » / pesto de feuilles de moutarde / eau de tomate. Cela pourrait effectivement passer pour la recette d’un cocktail. Que nenni ! C’est celle d’un philtre d’amour. Trempez-y vos lèvres, et les chaînes de la passion vous entraveront à jamais. Vous voilà désormais voué au culte de Snug et à celui de ses envoûtants breuvages…

Magie Blanche

Nous en sommes, au Mag, de ses sectateurs… Depuis notre « rite de passage », on a goûté à d’autres mixtures, en faisant sélection, la plupart du temps, des plus surprenantes. On aimerait vous dire qu’on a déjà épuisé la carte des cocktails, classiques ou créations de la maison, mais, franchement, ce serait mentir : déjà parce qu’elle change avec les saisons, ensuite parce qu’elle propose suffisamment de choix pour que l’ennui en soit à jamais banni. Les Gin-Tonics occupent à eux seuls une page entière ! Et encore, s’il n’y avait que les cocktails… L’établissement est également spécialisé dans la vente de spiritueux de toutes sortes : rhums et whiskys de presque tous les continents (il en vient même de Bretagne, d’Alsace et de Lorraine), liqueurs, mezcals, cognacs, armagnacs…

Abondance

Car Snug n’est pas seulement un bar, c’est aussi une cave, laquelle regroupe un grand nombre de références. Vous cherchez un bon Armagnac daté de votre année de naissance ? On trouvera. Vous êtes amateur de whisky ? Il y en a suffisamment pour vous faire découvrir que vos connaissances géographiques ont un urgent besoin d’être réactualisées. Les fins connaisseurs ont trouvé là leur Graal. Ceux qui ne le sont pas encore n’auront qu’à prendre le pli…

Transmutation

Revenons aux cocktails : les recettes originales, on ne vous l’a peut-être pas encore assez dit, sont folles, certes, mais là n’est pas encore le plus fou. On vous le donne en mille. Chez Snug, tout est fait maison (!) ; ainsi des sirops (nombreux, et convoquant des fruits et des plantes dont vous n’avez même jamais entendu parler), de certains jus (de fruits ou de légumes), des décorations, des purées, des compotées… Et le meilleur, c’est que la quasi-totalité des produits proviennent de chez les maraîchers des halles, ainsi que des serres de la maison L’Autre Campagne, installée dans les Landes, spécialisée dans la culture de plantes aromatiques « rares et sauvages ». C’est même la raison de la saisonnalité de la carte. Ne cherchez pas un Bloody Mary en décembre chez Snug : les tomates, c’est l’été que ça pousse ! Quant aux citrons, qui viennent généralement de l’autre bout de la planète et présentent un bilan carbone déplorable, ils sont généralement avantageusement remplacés par du verjus, jus acide des raisins pressés verts, ceux-là récoltés à Cognac, en Charente…

Assomption

Vous avez désormais une idée du Paradis, il est peut-être temps de vous présenter à Dieu le Père… Qui, en l’occurrence, chez Snug, est bicéphale. Et cultive, au milieu d’une forêt de bouteilles, de verres et de shakers, l’amour tendre… Lui s’appelle Maxime, il s’occupe plutôt de la partie Cave. Elle, c’est Murielle, elle signe, chaque trimestre, la carte des cocktails, à laquelle participent aussi les deux salariés de la Maison. A eux deux, ils sont propriétaires, donc, de l’Éden. Et nous, au Mag, on est qui ? On se verrait bien dans le rôle de Saint-Pierre, non pas qu’on ait la prétention de détenir les clés des cieux, mais si l’on peut, par cet article, vous en entrouvrir la porte, c’est plus qu’il nous en faut pour nous contenter. Bonus non négligeable : nul besoin d’être trépassé pour prétendre à un céleste séjour. Les vivants, chez Snug, ont également droit au nectar et à l’ambroisie… Quant au reste : en fait de nuages où vous installer, on vous propose un fauteuil club, et en fait de calice, un old-fashioned.

Une gorgée : un silence.
Un ange passe.
Welcome to heaven…

SNUG
1 rue du Château 64000 Pau
09 83 25 90 31

snugpau.fr

Texte et photos / Joseph C.Lacour

Related Posts