Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

Bloom : L’encens qui fait sens !

Ces trois-là sont comme les trois mousquetaires, sauf qu’ils ne sont pas quatre. Yon, Hugo et Alexis, trio de jeunes novices de la vie active, fraîchement émoulus de leurs écoles respectives… Et, par ailleurs, tous hardis travailleurs trimant depuis quelques mois, dans leur atelier de Tarbes, à produire littéralement des dizaines de milliers de bâtonnets d’encens. Hein ?

Oui, oui. Il se produit de l’encens à Tarbes, et même, depuis le 27 février dernier, il s’en commercialise. Cela paraît un peu fou, mais l’on se dit qu’après tout pourquoi pas, trois jeunes mecs sans doute revenus d’une virée spirituelle à Katmandou (?), en quête de sens et empestant l’encens. Eh bien pas du tout.

Guebla

En réalité, Yon, Hugo et Alexis ont tous les trois suivi des études de commerce, et leur master en poche, ont tenté de se projeter vers des lendemains qui chantent. Ils avaient la conviction commune que leur place n’était pas dans une multinationale, contrairement à la majorité de leurs camarades qui se voyaient déjà CMO chez Google. Et puis, un jour, tout bascule. Yon rend visite à Hugo, qui fait brûler chez lui de l’encens. Au fait, c’est fait avec quoi ce truc ? Yon jette un œil à l’emballage, lequel est parfaitement opaque sur le sujet, et plaisante : «Tiens, et si on faisait de l’encens ?» Best joke ever.

Number one dans nos cœurs

Un an et demi plus tard, après qu’ Alexis les a rejoints, ils lancent à eux trois une des seules marques au monde d’encens qui soit à la fois exclusivement composé de produits naturels, et qui soit parfaitement transparent sur sa composition. Actuellement, Bloom, ce sont deux gammes en production : bois de santal / muscade / mandarine et palo santo / benjoin / jasmin.

« Créer un encens, c’est comme créer un parfum, nous explique Yon. Il faut assembler des notes de tête, de cœur et de fond. Nous, on a choisi de produire un encens aux vertus énergisantes, et un autre aux vertus apaisantes. On en a un troisième en préparation, à base de fèves de tonka et de vanille… »

Volutes bigourdanes

Il aura fallu des mois aux trois comparses pour réussir parfaitement leurs assemblages, et pour maîtriser les procédés de fabrication. Le résultat est là : 40 000 bâtonnets produits uniquement avec des produits d’une extrême qualité, et dont on sait de quoi ils sont composés. On ne vous narrera pas les senteurs émanant de leurs volutes bleutées, si vous voulez en avoir un aperçu olfactif, il vous faudra faire le pèlerinage vous-même. Et puis, les compliments, avec les jeunes fondateurs de bloom, on préfère s’abstenir : il ne faudrait pas que ces trois-là aient l’impression qu’on est là uniquement pour les encenser. Mais, honnêtement, on est quand même un peu fumé…

www.encens-bloom.fr

Instagram : @bloomfr_

Related Posts