Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

Chaussures Le Soulor De pied ferme !

Tous les grands randonneurs vous le diront : en montagne, l’essentiel, c’ est de pouvoir compter sur son matériel ! Certes, certes, et si par ailleurs ce matériel est fabriqué localement, avec des produits nobles, une technique qui garantit sa durabilité et une esthétique impeccable, n’y a t-il pas lieu de foncer ?

Les chaussures Le Soulor, au Mag, cela fait longtemps qu’on lorgne dessus… La première fois qu’on en a vu, en vrai, c’était à Pau, au magasin de l’enseigne, 2 rue des Cordeliers. On a tout de suite été séduits. Mais ça, c’était avant de tout savoir sur elles, sur leur technique de confection et sur la qualité incomparable de leurs matériaux… C’est précisément à ce moment-là que la simple séduction s’est changé en attrait irrésistible.

Bienvenue !

L’atelier de Pontacq, qui existe depuis 1925, vaut vraiment le détour. On y entre simplement : il suffit de toquer à la porte vitrée pour que l’un des patrons, Stéphane Bajenoff ou Philipe Carrouché, vienne vous accueillir et vous fasse l’honneur d’une visite…

Savoir-faire

L’on y découvre, sous le bruits des machines dont se servent les dix employés de Soulor pour s’assister dans leur travail, le fin mot de l’histoire. De la constitution de la tige au semelage, tout est fait à la main. Les chaussures sont montées sur une forme qui peut être personnalisée, selon la forme de votre pied (avis à ceux qui souffriraient d’un hallux valgus !). La semelle n’est pas collée : elle est piquée selon une technique dite du « cousu norvégien », que peu d’ateliers dans le monde sont encore capables de mettre en pratique. En France, il n’en reste que trois…

Lignes

Peu après, l’on nous précise : les chaussures Le Soulor, certes, sont représentées majoritairement par des modèles créés pour la montagne, mais il en existe aussi des paires « pour la ville », tout aussi solides, naturellement, et élégantes. Étonnamment, l’on constate que la marque conjugue parfaitement la tradition avec la grande modernité : les modèles de base peuvent être modifiés en fonction des goûts du commanditaire, à la fois du point de vue des couleurs et des matières.

Placement

Le point fort de la marque reste cependant sa durabilité : lors de notre passage à Pontacq, un client avait envoyé sa paire favorite à ressemeler. C’était la quatrième fois qu’il le faisait depuis qu’il en avait fait l’acquisition, et pour cause : celle-ci remontait à 1976 ! Que voilà un investissement pérenne, et bien réfléchi ! A son exemple, vous pouvez, vous aussi, vous assurer d’une paire de chaussures qui vous accompagnera dans toutes vos pérégrinations… Toutefois, on se doit de vous avertir : actuellement, il y a un délai de deux mois d’attente avant que vous ne puissiez profiter de votre commande ; mais qu’est-ce que deux mois à côté des années d’usage qui suivront, n’est-ce pas ?

www.lesoulor1925.com

Related Posts