Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

Dans les coulisses de la Banque Alimentaire

Avec 616 tonnes de denrées distribuées l’an dernier, la Banque Alimentaire des Hautes-Pyrénées touche 4100 bénéficiaires à travers 32 associations. Une logistique au millimètre près pour mener à bien sa mission en collectant, triant, stockant et distribuant produits secs, frais et surgelés. De plus en plus sollicitée, l’association recherche des bénévoles.

En janvier dernier, la Banque Alimentaire des Hautes-Pyrénées a déménagé d’Orleix à Bordères-sur-l’Echez dans l’entreprise Barcos Logistique, mécène historique de l’association. Des locaux « plus grands et plus fonctionnels permettant de rationnaliser notre travail », précise Patrick Berdal, président de la BA 65, partagés en trois zones : le stockage pour travailler le sec, le frais et l’administratif.

Pour 1 euro dépensé, 18 euros distribués

Créée en 1996, la BA 65 distribuait trois ans plus tard 90 tonnes de denrées alimentaires, passant à 616 tonnes en 2017 (50 tonnes sortent de l’entrepôt chaque mois). Leur provenance, « l’Union Européenne, qui redistribue les matières premières agricoles excédentaires, la grande distribution (6 grandes surfaces majeures dans le département), la collecte annuelle et l’approvisionnement local. Tous les produits sont listés à la tomate près et paramétrés en valeur nutritionnelle pour se rapprocher du standard alimentaire ». Chaque jour, deux camions réfrigérés collectent et distribuent dans tout le département : « Ce qu’on ramasse le matin doit être aussitôt trié et distribué aux associations dans l’après-midi ». Cette logistique complexe nécessite une rigueur à tous les étages, trois salariés et 15 bénévoles équivalents temps plein.

« L’association est gourmande en bénévoles, lance Patrick Berdal. Nous avons besoin tous les jours de 5 à 6 personnes pour le tri, 2 à 4 personnes pour préparer les commandes, 4 chauffeurs permis VL et accompagnants ». Quel que soit l’âge ou l’origine, chaque candidat bénévole est reçu en entretien pour sonder ses attentes : « Nous lui présentons aussi l’activité, la BA est souvent méconnue du grand public qui n’imagine pas les volumes que l’on brasse ». Une « saine occupation » selon son président, pour qui souhaite agir socialement. En France, près de 9 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. En 2017, les 79 Banques Alimentaires et leurs 23 antennes présentes dans le pays ont collecté 106 000 tonnes de denrées et redistribué l’équivalent de 212 millions de repas.

Banque Alimentaire des Hautes-Pyrénées :
2, rue de Gayan à Bordères-sur-l’Echez (zone industrielle)
05 62 38 07 07
ba65.banquealimentaire.org

Brigitte, bénévole depuis 4 ans

Le bénévolat, c’est dans son ADN. Après une carrière multiple comme électronicienne, intendante et assistante commerciale, Brigitte porte logiquement plusieurs casquettes à la BA 65 : « Je suis secrétaire au Conseil d’Administration, je m’occupe aussi de l’intendance en cuisinant pour les bénévoles… jusqu’à 50 personnes lors d’événements particuliers. J’ai toujours fait du bénévolat, avec de la bonne volonté, on arrive à faire des choses incroyables ! ». La BA 65 recherche des bénévoles pour le tri, la préparation de commandes, le ramassage et les livraisons, mais aussi la prospection de nouvelles sources de denrées, la recherche de mécénat, l’informatique et l’entretien de matériel.

Related Posts