Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

Exotic Park à Lescar Les petites bêtes ne mangent pas les g(r)osses !

Mais qu’est-ce que ça a changé les zoos ! De l’endroit où l’on découvrait des animaux un peu mystérieux il y a encore quelques décennies, ils ont profondément mué pour devenir de véritables centres d’accueil pour les espèces en détresse, et des acteurs primordiaux de la préservation de la nature… Exotic Park, de ce point de vue, est clairement à la pointe du progrès !

Le zoo de Lescar est certes jeune (joyeuse première année !), mais il ne démérite pas face à certaines émules plus anciennes ! Pour Guillaume et Maryline, c’est une beau succès, mais c’est surtout la conclusion logique de leur passion pour les animaux : «On accueille énormément d’animaux qui ont une vie pas facile avant d’arriver chez nous… Les perroquets que l’on recueille, on les récupère souvent auprès d’associations-refuges, déplumés, pleins de tocs, ne sachant pas voler. Chez nous, leur comportement change du tout au tout : ils retrouvent une communauté et leur véritable nature de perroquet !»

Huit-cent milliers de fourmis, et toi, et toi, et toi…

Mais parlons animaux, vous voulez ? A Exotic Park, nous confirme Guillaume, ils sont au nombre d’environ… 800 000 ! «Bon, 99,99% d’entre eux sont des fourmis, car nous avons ici la plus grande fourmilière champignonniste de France» rigole Guillaume, «mais les invertébrés, ça compte quand même !» Non, plus sérieusement, et comme l’on découvre d’abord, en arrivant, le grand vivarium de 500 m2 : les reptiles sont les maîtres en leur royaume ! De l’énorme python réticulé à la petite couleuvre de l’amour, en passant par différents boas, iguanes, varans, agames, tout ce petit monde se prélasse tranquille, se chauffant aux lampes spécialement installées pour lui. Les inénarrables tortues du Sénégal se déplacent à pas lents, les ouistitis pouponnent, les petits singes Pinché se balancent… Elle est pas belle la vie ?

A l’aise !

A l’extérieur, les animaux des cinq continents s’ébattent dans un beau parc de deux hectares. Lamas, nandous, émeus, wallabies, oiseaux aux mille couleurs, il y a du beau monde, et surtout… de la place pour accueillir ce beau monde ! «Oui, on aurait pu installer davantage d’enclos, mais ça ne nous intéresse pas de travailler comme ça. Notre but, c’est que les lamas et les nandous aient de la place pour courir, les wallabies de la place pour sauter, les perroquets de la place pour voler… On veut leur assurer le meilleur, et on travaille tous les jours pour ça !»

Nous sommes les 99%

Curiosité inhabituelle dans les zoos classiques, Exotic Park réserve une place non négligeable aux insectes : les phasmes y sont nombreux, les mygales magnifiques, et l’endroit dispose même d’un éclosoir à papillons, où les spécimens exotiques naissent sous vos yeux pour vivre leur courte vie de lépidoptères… Ça grouille, ça s’agite, ça vit : c’est chouette, et les plus petits adorent !

Protectionnistes

«Nos missions, elles sont de trois ordres» nous explique Guillaume. «La pédagogie, naturellement, le fait aussi d’être un refuge pour les animaux en détresse, et la protection des espèces menacées sur tous les continents…». Sur ce plan, Exotic Park est clairement premium : 10% de ses recettes sont reversés à des associations de préservation de la nature, contre une moyenne de 4% pour les zoos français habituellement. «En ce moment, on est très axé sur la protection des tortues du Sénégal et des Lophophores resplendissants du Népal… On rachète aussi des parcelles de forêt au Belize, pour réserver des refuges à la faune et à la flore locales. Dès qu’on sera un peu plus installés, on s’attaquera à la réintroduction.»

Les Aventuriers de l’Arche retrouvée !

Exotic Park, c’est donc l’endroit où les animaux trouvent refuge, c’est l’endroit où les enfants vivent une belle aventure auprès d’animaux qu’ils n’ont encore jamais vus (et jouent avec les petites chèvres naines, très sociables, de la mini-ferme béarnaise !), c’est l’endroit où les adultes apprennent des tas de choses sur des espèces qu’ils connaissaient peu ou pas du tout… Et c’est à ça que devraient ressembler tous les zoos du monde ! Aussi, si comme Guillaume et Maryline, vous aimez les bêtes, bienvenue dans leur belle arche de Noé : vous y serez, avec vos enfants, probablement aussi heureux que les animaux qui y vivent !

Exotic Park
1170 Chemin Lasbourdettes, à Lescar
Ouvert tlj de 10h à 18h

www.exotic-park.com
facebook: Exotic Park

Related Posts