Close
0
  • Bigorre Mag

La Récuperie d’Ibos : La « seconde vie » est belle !

A la question : « Les objets de seconde main méritent-ils une moins belle mise en valeur que les objets neufs ? », le SYMAT, syndicat mixte de traitement des déchets de l’agglomération tarbaise, répond : « non ». Et avec la manière !

Depuis juin, l’établissement public a ouvert, à Ibos, une magnifique récuperie, à la fois déchetterie mettant la praticité au cœur de ses pratiques et recyclerie portant haut l’étendard de « l’upcycling ». Au côté de l’association de réinsertion professionnelle Récup’Actions 65, le Symat offre à la revalorisation des objets d’occasion l’écrin qui s’impose, aujourd’hui, à un mode de consommation ayant déjà conquis ses lettres de noblesse.

Beau et pratique !

Joliment architecturé de bois et de verre, de belle ampleur et totalement ouvert à la lumière naturelle, le bâtiment qui abrite la nouvelle récuperie est, certes, une réussite sur le plan esthétique, mais il l’est aussi du point de vue de son adéquation quant à ce à quoi il se destine. « L’idée était d’encourager, d’abord, les usagers à penser à la revalorisation de ce qu’ils amènent plutôt que la benne dans laquelle ils doivent le jeter » précise Agnès Lazarevitch, maître d’ouvrage de la structure. « La Récuperie dispose d’un grand espace Dépôts, bien visible : on passe forcément devant. Ensuite seulement, on peut aller déposer ses déchets dans l’espace déchetterie. » Spécificité de la déchetterie : on s’y sépare de ses déchets et encombrants « à plat », ce qui garantit de meilleures conditions de sécurité et un usage simplifié.

Lieu de vie

La gestion de la partie Recyclerie a été déléguée, par le Symat, à Récup’actions 65, qui a déjà, avec la Recyclerie des Forges, une certaine expérience dans le domaine. Dans une grande galerie en structure bois et abritée par une verrière centrale, on découvre meubles et
objets magnifiquement « remis en selle » par une équipe de « valoristes » compétents, appuyée par les menuisiers de Solidar’Meubles. Plus qu’un entrepôt, l’endroit est un lieu de vie : l’accueil est aussi une tisanerie, et tant le Symat que Récup’Actions 65 organisent sur place des ateliers, destinés aux scolaires comme au plus grand nombre. « Le Festival Zéro Déchet a déjà permis de montrer que ces ateliers trouvent leur public » précise-t-on du côté du Symat. Et trouvent aussi leur public les objets proposés à la vente (!) : dans l’attente qu’en soit tiré un premier bilan, la fréquentation semble bien se porter. La spirale vertueuse, apparemment, est amorcée !

La Récuperie
2 Rue du Gabizos, à Ibos
Facebook : @SYMAT.65 et @recupactions65
www.symat.fr

Related Posts