Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

L’action de la Région Occitanie. Protéger la population et préparer l’avenir

Quelles ont été les actions mises en place par la Région suite à la crise que nous traversons ? 

J’ai fixé un cap clair dès le début de cette crise sanitaire : protéger la population dans cette épreuve et préparer l’avenir, notamment au niveau économique. La région Occitanie a déjà mobilisé 250 millions d’euros qui vont générer plus de 450 millions d’euros de retombées sur le territoire. Ce plan est d’abord une réponse aux besoins immédiats de la population, la santé, la solidarité, mais aussi le soutien à l’économie. Nous nous sommes rapidement mobilisés en commandant 16 millions de masques, mais aussi en facilitant, par exemple, la mobilité des professionnels de santé avec les transports à la demande gratuits. Nos agriculteurs se sont également retrouvés en première ligne. Pour les aider, nous avons créé la plateforme d’approvisionnement à domicile « Solidarité Occitanie Alimentation ». Plus de 4 000 producteurs se sont inscrits. C’est un succès et la preuve que le développement de l’approvisionnement en circuits courts répond à une demande des consommateurs. Nous avons aussi lancé l’opération Bien manger pour tous pour venir en aide à près de 30 000 familles en difficulté en organisant des distributions de produits frais et locaux sur l’ensemble de l’Occitanie.

Commerce, artisanat, tourisme…
Tous les secteurs de l’économie sont impactés. Comment la région compte-t-elle les aider ?

Nous proposons des aides d’urgence, notamment pour le renforcement de leur trésorerie, et nous avons complété les aides de l’Etat avec le fonds de solidarité exceptionnel Occitanie. Face à l’ampleur de la crise et des besoins, nous avons adapté notre dispositif pour soutenir les entreprises de moins de 50 salariés. Nous lançons aussi « L’OCCAL », pour les entreprises touristiques, le commerce et l’artisanat.

Enfin, vous le savez, j’ai demandé aux sociétés autoroutières de faire un effort exceptionnel de solidarité nationale en accordant la gratuité des péages cet été. Au secrétaire d’Etat qui me dit que je fais de la « politique », je lui réponds clairement : faire de la politique, c’est ne pas renoncer, c’est s’occuper des gens. 

Retenez-vous des choses positives de la crise que nous traversons ?

En quelques semaines, nous avons beaucoup appris sur nous-mêmes et les autres.  Nos concitoyens ont fait preuve d’un bel élan de fraternité et de beaucoup de créativité face à une situation absolument inédite. Je souhaite que cette mobilisation, cette participation perdurent. Je suis d’un naturel optimiste et je mise sur l’engagement de chacun pour que nous construisions ensemble un projet positif. Il faut se réapproprier notre destin collectif, c’est impératif si on veut que les choses changent.

Related Posts