Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

Parc animalier d’Asson, C’est l’histoire de la vie !

S’il y a une anecdote qui permettrait de comprendre ce qu’est foncièrement le Zoo d’Asson, c’est bien celle-ci : il y a quelques temps, une visiteuse, se disant farouchement opposée («en général») aux cirques et aux zoos, décide, malgré sa réticence, de se rendre à celui d’Asson, dans le but de faire plaisir à son jeune fils…

Elle publiera quelques heures plus tard un commentaire dans les « avis Google ». Son verdict ? L’agréable surprise de découvrir un lieu où les animaux semblent vivre sans stress, s’amusent entre eux, se prélassent dans de vastes espaces, sont bien nourris, et paraissent, en un mot, « heureux ». Elle conclura ses réflexions par la mention suivante : « Merci de prendre soin de tous ces beaux animaux. »

Good vibrations

Et effectivement, le Zoo d’Asson, avant d’être un petit paradis de verdure et d’exotisme où l’on accueille le public, c’est un refuge où le maître-principe est celui-ci : « prendre soin ». Vous voulez une preuve ? Comparez la végétalisation des enclos avec ceux d’autres institutions : au Zoo d’Asson, tout est vert, tout est arboré, et cela pour la seule raison de faire profiter aux animaux d’un environnement où ils se sentiront « comme chez eux », trouveront de l’ombre et de quoi jouer et s’occuper à toutes heures du jour et de la nuit…

Y a d’la joie !

A cela, il faut ajouter qu’un certain nombre d’animaux, au Zoo d’Asson, se promènent en semi-liberté, auprès des visiteurs qui peuvent les approcher, voire les caresser (mention spéciale à Whisky, l’adorable antilope que les enfants chérissent !). Les kangourous vivent tranquilles dans un grand parc que l’on traverse, les lémuriens, dont l’enclos est accessible, sont toujours ravis de vous accueillir, les lièvres de Patagonie bondissent dans les allées : il semblerait bien qu’il y ait d’la joie, au Zoo d’Asson !

Eye of the tiger

Dans les enclos, le bonheur est également au rendez-vous : les Gibons, dans leur nouveau chez-soi, bondissent de lianes en lianes et multiplient les acrobaties ; les panthères des neiges pouponnent – leur famille s’est effectivement agrandie (!) ; Radjah le tigre blanc promène avec décontraction ses 200 kg de muscle ; les pandas roux paraissent dans leurs petites maisons : s’ils ont terminé leur sieste, ils viendront amicalement montrer leurs petits museaux…

Aux armes et caetera

Le fait que tout ce petit monde soit extrêmement mignon ne doit pas faire oublier pourtant l’essentiel : c’est que les espèces représentées au Zoo d’Asson sont souvent en voie de disparition. Militant de la première heure, Luc Lorca, directeur du zoo, est de tous les combats : une partie de son chiffre d’affaire est versé aux associations de défense des animaux qui, partout sur la planète, tentent de protéger les fragiles écosystèmes menacés par l’homme. Le témoignage de cet investissement écologique, le Zoo d’Asson l’affiche fièrement sur un grand nombre de pancartes disséminées dans le parc : celles-ci serviront à défendre auprès des plus jeunes l’idée que notre planète mérite que l’on prenne soin d’elle !

Foule sentimentale

A tous les jeunes enfants qui viennent s’y émerveiller, le Zoo d’Asson propose d’ailleurs la possibilité de découvrir plus avant en quoi cela consiste, précisément, de protéger le monde animal : on peut ainsi participer à des ateliers « mini-soigneurs », où l’on assistera, en petits comités, le personnel du Zoo dans ses activités de soin auprès des pensionnaires de l’institution. Les adultes, eux, pourront prendre part aux opérations « soigneur d’un jour » ou « soigneur d’un soir », cette dernière consistant en une visite « en coulisse » particulièrement privilégiée : on y évolue aux côtés des soigneurs en solo, sans aucun autre visiteur. On ne fait pas plus VIP…

What a wonderful world

Des surprises, au Zoo d’Asson, il y en a d’autres encore qui vous attendent, vous et vos enfants : la possibilité d’y organiser son anniversaire, le fait de tomber, au détour d’une allée, sur un Tyrannosaure ou sur un Tricératops, les épreuves du zooAthlon… Quelque que soit la manière d’envisager la visite, le même sentiment sera au rendez-vous : l’émotion. Émotion de rencontrer tous ces animaux qui affichent les signes du traitement privilégié qui leur est réservé. Émotion de se promener dans un lieu paisible, ombragé, arboré, animé, « vivant » en un mot. Émotion de faire connaître à ses enfants l’incroyable faune que recèle notre planète… Le monde est beau, le Zoo d’Asson le prouve : à vous, en une heure ou deux, de le découvrir dans ce petit havre incontournable en Béarn !

Zoo d’Asson

6 chemin de Brouquet à Asson
Tél. 05 59 71 03 34 – www.zoo-asson.org

Ouvert tous les jours de l’année à partir de 10h. Tarifs adultes : 15E, enfants de 3 à 11 ans : 9,50E.

Related Posts