Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

Les 5 spots estudiantins du moment !

Libérés, délivrés ! Vous ne mentirez plus jamais… à vos parents
qui se demandent si c’est bien chez votre copain Franck que vous allez ce soir, et non dans un de ces lieux de perdition où les étudiants ont l’habitude de passer leurs soirées. Majeurs et vaccinés, maintenant que vous en êtes, il n’y a en principe personne pour vous empêcher de faire la fête comme vous l’entendez.
Et comme au Mag on se sent assez concerné par votre bien-être
(si si, t’as vu), on a décidé de vous refiler quelques adresses tarbaises où vous pourrez vous ambiancer… quand Parcourssup aura décidé de ce que l’on fera de vous l’année prochaine, petits perdreaux ! Eeeeeet, c’est partiiiii !

Le Quartier de l’Arsenal

Certains l’accusent d’avoir vidé le centre-ville, d’autres y voient le turfu de Tarbes… Une chose est certaine, c’est qu’il y à, à l’Arsenal, de quoi contenter les étudiants en mal de plans bamboche. On commence soft, avec le CGR : 11 salles dispos pour mater un bon vieux Marvel ou la dernière bérézina de Kev Adams ; ouvert 7 jours/7 jusqu’à une heure du matin. On se dirige, en sortie de film, vers le débit de boisson le plus proche : mention spéciale pour La Station (en hiver, même avec le pull en laine moche que vous a tricoté votre tantine, vous êtes dans le ton) et pour Les Galopins, où l’on pourra déguster une sélection de bibines pas piquées des hannetons. Enfin, pour les plus chauds d’entre vous, direction le RG Room, assurément la boîte la plus populaire de Tarbes ; public majoritairement estudiantin, soirées mix, fumigènes, spotlights et cocktails, on a envie de dire : le combo gagnant !

Le Celtic

On s’attaque ici à une légende, du genre qui fait trembler Tarbes à des amplitudes non répertoriées sur l’échelle de Richter ! D’aucuns disent que, même à Toulouse, on ne trouve pas d’équivalent au Celtic pub is not a pub ; idéal pour prendre une (bonne) bière après les cours, l’endroit est surtout connu pour les nombreux concerts qui s’y donnent (avec des groupes qui se la donnent). Rock, punk, métal, jazz, soul, electro, le Celtic ne fait pas dans la discrimination sonore (ni dans la dentelle), et il y a de quoi satisfaire les oreilles les plus exigeantes. Malgré tout cela, Jean-Louis, maître des lieux, n’a pas encore reçu la légion d’honneur : ce fait constituant probablement le mystère tarbais le plus insondable encore irrésolu à ce jour. On a pourtant tendance à penser, au Mag, que régler cette injustice est de loin prioritaire sur l’idée de réformer les retraites de tous les Français, et l’on compte bien écrire prochainement à l’Élysée pour le faire savoir…

Le Parvis scène nationale

Agenda de la semaine : fête, fête, fête, théâtre, fête. Théâtre ? Eh oui, mignons agneaux de lait, il n’y a pas que la biture dans la vie, il y a la culture aussi… Tarbes a la chance d’avoir sur son territoire une scène nationale (ça pose) où l’on pourra se colter à quelques-unes des expériences les plus foudroyantes qu’il soit donné de vivre en Bigorre. Étudiants en devenir, on ne veut pas vous faire le plan bac de philo avec six mois d’avance, mais savez-vous à quoi sert l’art ? L’art, ça sert à rendre votre réalité plus éclatante qu’elle ne l’est. Comme le LSD ? Oui, en quelque sorte, sauf qu’en plus, vous ne risquez pas de vous embarquer dans un trip à la Las Vegas Parano. Non, plus sérieusement, si vous voulez connaître des émotions aussi fortes que sur des montagnes russes mais sans vomir à la fin, ce qu’il vous faut, c’est tout simplement pousser les portes du petit monde du spectacle vivant. Et pour les cinéphiles et artophiles (oui, on sait : ce mot n’existe pas), apprenez que Le Parvis c’est aussi un cinéma d’art et d’essai et un centre d’art. On vous voit bien faire le cake à la pause, en esbaudissant vos amis d’un : « non, j’ai pas tellement aimé le dernier Ken Loach »… Et, on va pas se mentir, inviter une fille / un mec au théâtre, niveau plan drague, c’est stratosphérique !

La Chouette tricheuse

Ok, ok, vous êtes champion au Uno, et il se dit même qu’au jeu de dames vous touchez votre bille. Mais qu’en est-il de votre skill au Schotten Totten ? De votre aptitude à combattre les monstres de King of Tokyo ? De votre réactivité à Time Bomb ? Votre réaction probable face à cet étalage de titres inconnus : « De quoi me parle le Mag ? ». Notre réponse : de quelques-uns des différents jeux que l’on trouve à La Chouette Tricheuse ! Le lieu est tout nouveau tout beau sur Tarbes, et consiste en ce que l’on nomme un « bar ludique ». Le concept est tout simplement génial, et cartonne un peu partout en ce moment, en France et à l’étranger. Et sauf à être le dernier des rabats-joies (oui, on aime bien le mot « rabat-joie » au Mag) vous ne tiendrez pas longtemps face au « démon du jeu » qui sommeille en vous, ni face à la bonne humeur communicative qui se manifeste autour d’un des plateaux de la Chouette Tricheuse…

Le Set

Salle de spectacle située à proximité du campus tarbais, il souffle sur le Set un petit vent de renouveau depuis que Giggles diffusion s’est mis en tête d’y faire venir les meilleurs humoristes du moment ! Dernièrement, on y a vu Bun Hay Mean (Chinois Marrant), Thomas VDB et D’Jal, prochainement y passeront Donel Jack’sman (le 18 janvier), Jérémy Ferrari et Cartman. Que du lourd… Pensez à bien réserver à l’avance, ça se bouscule (souvent) au portillon du Set. Gros bonnets du rire = foule en délire, inutile d’avoir fait Bac S pour comprendre la logique de cette équation !

Texte / Louise Bergé – Photos / ©Pexels

Related Posts