Close
2
  • Bigorre Mag

Fabien Leclerc : Gardien des temples !

Musée Massey, Carmel, Maison natale du Maréchal Foch, Musée de la déportation et de la résistance : il paraît que celui qui a deux maisons perd la raison, imaginez alors ce qu’il peut arriver avec quatre ! Et pourtant, de raison, le nouveau directeur des musées de la ville de Tarbes, arrivée en Bigorre il y a bientôt trois mois, ne semble pas manquer… La chose nous a paru patente lors de l’entretien qu’on a eu avec lui.

De raison, Fabien Leclerc ne semble pas manquer, donc, et d’expérience non plus ! A 35 ans, le nouveau conservateur peut se prévaloir d’un CV déjà nourri, tant du point de vue de son parcours d’études (École du Louvre, Université de Nanterre, Paris Sorbonne, Classes préparatoires au concours de Conservateur du Patrimoine, formation à l’Institut National du Patrimoine…) que des institutions dans lesquelles il a déjà œuvré. On ne dressera pas un état des lieux exhaustif, mais l’on vous priera de croire que, malgré son âge, Fabien Leclerc connaît «le terrain». Tout en reconnaissant lui-même très humblement que, en fait de terrain, il lui appartient aujourd’hui d’en explorer un qui réclamera pour les prochains temps toute son attention : celui qui concerne les collections aujourd’hui à sa charge, et, plus globalement, le territoire des Hautes-Pyrénées, son histoire, son tissu culturel et son tempérament propre…

Œuvre humaine

Depuis presque trois mois qu’il est arrivé à Tarbes, Fabien Leclerc a bien entendu déjà eu le temps de dresser un premier constat comme spécialiste, et aussi d’envisager certaines pistes de développement, qui demanderont, le temps avançant, à être encore affinées. « Parmi les objectifs que je me fixe à court-terme, le premier est de connaître les personnes avec qui je travaille » nous précise-t-il. « Un musée, c’est d’abord une équipe, dont le travail n’est pas forcément toujours visible du public. On sait ce qu’est un conservateur, on sait ce que c’est un gardien, mais un musée c’est aussi tout un panel de métiers, liés à la communication, à la documentation, à la régie, à la conservation, à l’administratif, qui forment une chaîne opératoire garante du bon fonctionnement d’une institution. »

Des fonds…

Autrement dit : les œuvres, oui, mais pas sans les hommes et les femmes qui en assurent la valorisation ! Toutefois, en ce qui concerne le capital patrimonial dont lui incombe aujourd’hui l’administration, Fabien Leclerc ne dissimule pas l’enthousiasme qui est le sien. « Quand ma candidature a été retenue et que j’ai réalisé que j’allais devenir, en quelque sorte, le «  gardien  » d’une œuvre comme le Christ aux Liens de Pontormo, que nous conservons dans les collections du Musée Massey, je me suis dit que la mission allait être belle. » Avant que de nous parler du fonds, plus généralement, dont on ne soupçonne pas nécessairement l’ampleur : « Rien que pour le Musée Massey, il y a trois fonds constitués : le fonds Beaux-Arts, le fonds Hussards et le fonds Bigorre Quatre Vallées. Les collections de la Maison natale et du Musée de la déportation sont, elles aussi, extrêmement riches… Et Tarbes conserve un patrimoine textile rare, ancien, remarquable, dont on ne saurait trouver d’équivalent que dans très peu de musées français. »

…en combles !

Les infrastructures n’étant elles-mêmes, de l’avis de Fabien Leclerc, pas moins remarquables : « Le bâtiment du Musée Massey, avec sa tour mauresque et son style néo-arabe, la belle demeure de la maison natale dont la rénovation est en cours, le musée de la déportation qui sera lui aussi rénové… Et puis, hors les bâtiments à proprement parler, les outils dont nous disposons : depuis le chantier engagé au début des années 2010, le Musée Massey dispose de réserves dédiées, où le contrôle de la température et de l’hygrométrie permet de s’assurer de la bonne conservation du fonds. Les chantiers en cours et à venir amélioreront encore nos possibilités d’accueil du public, notamment en terme d’accessibilité. Et Tarbes, depuis longtemps, alloue un budget aux acquisitions : on ne peut pas en dire autant de toutes les villes de cette taille ! Tout cela témoigne d’un vrai intérêt pour l’enrichissement des collections et la préservation de ce qui est déjà sur place… »

Vous voyez le tableau ?

Évidemment, le rôle de Fabien Leclerc, dans les années qui viennent, consistera tout autant à organiser la bonne marche des musées qu’il dirige qu’à envisager des pistes pour l’avenir : « Villa des arts, rénovation du Musée de la déportation, création future d’un musée des Beaux-Arts : les projets à venir, à Tarbes, sont nombreux. Vu la période particulière que nous avons vécu ces derniers mois, l’ambition immédiate, c’est de relancer une programmation, entre guillemets, «  normale  », avec des expositions propres à attirer les visiteurs qui ont été un peu privés de culture par les événements récents. » Avec, naturellement, l’idée d’un développement des musées tarbais, tant en terme de projet culturel qu’en terme de notoriété auprès des publics. « Le développement, nous l’envisageons dans le renforcement des liens avec les acteurs culturels du territoire, dans l’amélioration des conditions d’accueil, dans une accentuation de l’effort déployé pour nous rendre mieux visibles. On pense, par exemple, aux visiteurs attirés par le patrimoine naturel unique du département, qui n’ont pas nécessairement le réflexe d’explorer également son patrimoine culturel. L’enjeu sera de réussir à la fois à créer des passerelles au niveau du territoire, tout en conservant ce qui fait notre identité. » Bref, vous l’aurez compris : la tâche à laquelle s’attelle en ce moment même Fabien Leclerc ne sera sans doute pas de tout repos, mais le fait est que le jeune conservateur semble en avoir pris la mesure. Et l’essentiel, dans ce métier, réside sans doute dans la capacité à bien « voir le tableau »… La force de volonté et l’expérience de Fabien Leclerc, sur ce plan, seront sans doute atouts utiles dans la résolution de la ville de Tarbes d’accroître, encore et toujours, son rayonnement culturel.

www.musee-massey.com

www.tarbes.fr

Related Posts