Close
0
  • Bigorre Mag

Human Mechanical Technologies – HMT Tarbes : L’exosquelette dans l’âme !

On pensait faire quelques blagues sur Robocop, Iron Man, Terminator… Eh bien : oubliez. On va effectivement vous parler exosquelette, mais on va faire ça sérieusement. Et cela pour une raison bien simple : c’est que le projet d’HMT, jeune entreprise tarbaise spécialisée dans le développement d’exosquelettes destinés à un usage professionnel, est lui-même extrêmement sérieux.

HMT, si vous lisez régulièrement la presse locale, ce n’est pas un nom que vous découvrez, et il y a à cela au moins deux bonnes raisons. La première, c’est que l’entreprise a fait irruption dans le paysage industriel tarbais « avec la manière », en remportant notamment, en 2019, le prix Start’in Pyrénées, une semaine seulement après avoir gagné le Concours Start-up organisé par la société Enedis. La seconde, c’est évidemment la nature de son produit (même si l’on va voir que son activité est un peu plus complexe que le «simple» développement d’un produit) : l’exosquelette, c’est glamour, ça sent bon la tech’ et le disruptif, tout en résonnant avec un imaginaire fictionnel lié au cinéma hollywoodien, version futur dystopique sauce transhumaniste. Bon : on retourne dans le réel ?

Soulager les travailleurs

Oui, parce que les exosquelettes produits par HMT, ils ne relèvent pas de cet imaginaire-là. Les exosquelettes de HMT, ils ont pour but, utile, soit de prévenir les problèmes physiques pouvant survenir dans l’exercice de certaines professions, soit de permettre à certains travailleurs, déjà concernés par ces problèmes, de pouvoir continuer l’exercice de leur métier en se trouvant soulagés dans les mouvements qui leur sont difficiles. Actuellement, les modèles d’exosquelettes sortant des ateliers d’HMT sont au nombre de quatre : le plum’, le light, le moon, le wave. Tous ont pour fonction de diminuer la pénibilité physique de certaines tâches professionnelles, et de préserver le travailleur de douleurs articulaires et musculaires – possiblement traumatiques. Un beau projet.

Culture de prévention

D’autant plus beau qu’on a rapidement compris, en discutant avec Kévin Régi, président et fondateur d’HMT, et Antoine Rigollet, ergonome chez HMT, que le projet va beaucoup plus loin que le pur développement (puis commercialisation) d’un produit. Tout tient en fait dans cette phrase, prononcée par Kévin : « On n’est pas là pour vendre une solution, on est là pour que la solution que l’on propose soit efficace, et utilisée. » Cette solution pouvant d’ailleurs ne pas consister en un exosquelette… « Notre objectif, c’est avant tout de développer la culture de la prévention des risques en entreprise. Nos ergonomes font systématiquement un diagnostic en entreprise, sans se limiter d’ailleurs à une simple observation, mais en organisant aussi des entretiens exploratoires avec les travailleurs. Notre travail, il passe d’abord par une évaluation des améliorations que l’on peut envisager dans l’environnement de travail, avant de vérifier qu’un exosquelette est effectivement utile et approprié. »

Conçu sur le terrain, avec le terrain, pour le terrain

Si HMT reçoit d’ailleurs actuellement une demande par jour pour des exosquelettes, toutes ne conduisent pas à une vente ! « En revanche, précise Antoine, toutes donnent lieu à un entretien, qui dure entre une et trois heures, et au cours duquel on peut faire une première analyse. On commence à avoir de l’expérience, on connaît les contextes d’utilisation de nos exosquelettes, on les a développés sur le terrain, directement dans les entreprises, en tenant cours des retours des opérateurs et en testant les prototypes en condition réelle pendant des semaines : on commence à être en capacité de pouvoir répondre de plus en plus facilement et rapidement à une problématique donnée… »

Cogito ergo(nome) sum

L’ergonomie, de ce qu’on en a compris, c’est quasiment une philosophie, consistant en la prise en compte des risques liés au travail, conjuguée à une nécessaire réflexion sur les solutions à apporter pour diminuer ces risques. « Et ce sont des solutions qui peuvent être de toutes sortes ! » sourit Antoine. « Nous, la solution dont on est en train de devenir les spécialistes, ce sont bien sûr les exosquelettes, et l’on met tout en œuvre pour qu’ils soient les plus performants du marché. Mais notre priorité, c’est la démarche «  ergo  », c’est le développement de la culture de prévention en entreprise. On essaie de démocratiser ça, en plus de démocratiser l’exosquelette » conclut Kévin.

Affaire à suivre

Difficile de résumer l’étendue de la passionnante conversation qu’on a eue avec Kevin et Antoine sur ces sujets, bien plus larges que ce que l’on imaginait quand on envisageait d’aborder cette curieuse histoire d’exosquelettes se fabriquant à Tarbes. On aura pu à peine, en deux pages, effleurer la chose. On n’aura, par exemple, pas pu évoquer le travail de longue haleine, en synergie avec les clients, des différents modèles d’exosquelettes proposés par HMT, on n’aura pas pu non plus évoquer les belles réussites obtenues auprès d’Enedis, de La Poste, d’EDF à Luz-Saint-Sauveur, on n’aura pas évoqué la récente installation de l’entreprise dans de vastes locaux collaboratifs, et en pleine transformation, ni l’équipe toujours croissante : tout cela mériterait un numéro dédié. On s’en console en espérant avoir pu fournir à nos lecteurs un premier aperçu de l’activité d’une entreprise en plein essor, qui pense bien ce qu’elle fait et ce qu’elle produit. Et l’on s’en console surtout en sachant que, l’avenir s’offrant à HMT, les occasions de parler d’elle de nouveau seront naturellement légion ! L’avenir est apparemment à l’exosquelette made in HMT, et, fort honnêtement, on préfère celui-ci au modèle Robocop. Puisse l’utopie du travailleur assisté dans son effort triompher sur la dystopie façon sci-fi… Oui, oui, nous, clairement sur ce plan, on est team HMT.

www.hmt-france.com

Related Posts