Close
0
  • Bigorre Mag - Béarn Mag

Les métiers de demain Tentative d’identification des filières d’avenir…

Ah, l’art de se pencher sur sa boule de cristal pour raconter aux étudiants quelle voie ils doivent choisir ! On n’est pas les premiers à le faire, mais au moins, nous, on ajoute un avertissement : oui, c’est une prédiction, et comme toute prédiction, elle est incertaine. Oui, il y a eu dans l’Histoire des « bonds technologiques » qui ont complétement changé la donne en ce qui regarde les métiers « côtés ». Qu’importe, on s’y essaie quand même…

1. Le Numérique

Si vous voulez vous installer en free-lance dans la réparation de minitels, oubliez. En revanche, le numérique « webisé » semble être installé dans nos vies pour encore longtemps, et le secteur recrute toujours davantage de codeurs, de producteurs de contenus, de graphistes, de concepteurs « d’objets numériques », de webmasters… Normalement, ça devrait toujours être le cas dans les années (décennies ?) à venir. On fonce !

2. Les activités de service

Et, là, on vous parle au sens large ! Un plombier, un électricien, un chauffagiste : on en aura toujours besoin, et tous ces secteurs, qui demandent d’excellentes qualifications, sont de véritables viviers d’emplois. On englobe aussi dans le lot ce qui concerne les « services à la personne » : la population française ne cessant de vieillir, elle aura toujours davantage besoin de « coups de main » pour l’aider au quotidien. C’est un filon.

3. Le commerce

Même si tout le monde s’inquiète du « grand remplacement » des caissiers / caissières par des automates, le secteur du commerce ne risque pas de s’éteindre de sitôt. La nature humaine et la réalité économique reposent sur l’échange, et là où il y a de l’échange : il y a du commerce. Cela ne veut pas dire que la filière ne risque pas de se transformer dans les années à venir, notamment avec la progression du webmarketing, mais il est encore loin le temps où les robots pourront gérer cela tout seuls. Si votre truc, c’est la vente, en Bigorre, pensez à Purple Campus : sur le secteur, ils sont au top.

4. Les métiers de bouche

Là, c’est un pari, mais tout semble indiquer que celui-ci est 100% gagnant. Pourquoi ? Parce que les Français semblent retrouver goût à la bonne nourriture bien de chez eux, que le « consommer local » est trendy, que tout le monde adore aller au resto, et que les métiers, entre autres, de boucher et de boulanger ont sérieusement la côte. Restauration ou « valorisation » des bons produits : welcome to the world of tomorrow !

5. L’élevage de lamas

Ou pas. Mais si vous pensez que le pull tout doux est l’accessoire tendance de demain, vous pouvez tout de même le tenter…

Related Posts