Close
0
  • Bigorre Mag

L’Étable gourmande : L’Étable joue cartes sur table !

Bazar, c’est pas compliqué ! Qu’est-ce qu’on veut ? Du solide, du roboratif, du goûtu. Quand est-ce qu’on le veut ? Ben quand on a faim, pardi. Où est-ce qu’on le veut ? Pas trop loin. A ces trois questions,
l’Étable gourmande marque un sans faute. On n’en demandait pas plus !

L’endroit est situé à Lanne, à deux pas de l’aéroport, et l’on se doute que les gens qui y travaillent doivent faire partie des happy fews à fréquenter l’adresse. Le projet de l’Étable gourmande, il est à la fois simple et beau : le restaurant a été fondé, il y a quatre ans, par quatre agriculteurs / éleveurs du département, réunis d’abord autour de l’amour du produit, ensuite autour d’un penchant mutuel pour la cuisine et la bonne table. Aujourd’hui, ils sont trois, Christophe, Julien et Gérald, avec, à leurs côtés, deux serveuses, un chef et un second. Une équipe manifestement en or, et qui fait bien ce qu’elle a à faire.

Comme à la maison !

Le « hit » de la carte, c’est ce que Julien appelle le « menu ouvrier ». Servi le midi pour la somme modique de 15 euros, il vous propose la sainte-trinité entrée / plat / dessert dans une cuisine familiale, sans chichis, mais par ailleurs goûteuse et parfaitement accommodée. On glisse ici une appréciation personnelle : on a eu l’impression de rentrer à la maison, ces jours où notre mère nous a préparé un bon petit plat dont elle a le secret. Et ça nous a fait du bien.

Dans les détails…

Il y a évidemment d’autres propositions, notamment le soir, quand la carte se fait plus recherchée. La cave à viande maturée est indubitablement riche de promesses ! Mais le fait est que la cuisine est, de toutes manières, recherchée (tout en sachant rester simple !). Cela se sent à certains détails : une sauce, une cuisson particulière (la viande : à la braise !), une originalité toute en finesse dans l’assemblage d’une herbe avec une autre, et bien sûr… la fraîcheur des produits. « Chez Metro, on y va pour acheter le sel, le poivre et les condiments ! » rigole Julien. Ça suffira bien.

Bien belle tradition !

La salle est grande, et s’est d’ailleurs récemment encore agrandie d’une troisième
alcôve. On ne précisera pas, car vous l’aurez compris, que tout ou presque est local, de saison, bien cultivée ou bien élevé, et, quand ça ne vient pas de chez les trois associés, c’est généralement que des « copains » fournissent. Il y a, à l’Étable gourmande, une tradition qui ressuscite : celle de ces menus ouvriers qu’on avait presque oubliés, et celle d’une cuisine heureuse qui va chercher ses produits là où elle doit aller les chercher, c’est-à-dire pas trop loin. Le restaurant comme endroit où l’on se restaure. Belle tradition, décidément.

L’Étable gourmande
2 place des Batteres, à Lanne
Tél. 09 54 00 09 21
Facebook : L’étable Gourmande – 65380

Related Posts