Close
1
  • Bigorre Mag

Jef Dubrana : Freaks Motion Studio, ou l’art du film d’animation

Jef Dubrana a tout du magicien : donnez-lui trois bouts de ficelle et un peu de pâte à modeler, il vous réalisera en un tour de main un véritable petit chef-d’œuvre cinématographique. Nous qui sommes, à la rédaction du Mag, très friands de films d’animation, nous avons eu la chance de pouvoir rencontrer Jef à Bagnères, sur son lieu de travail, le Freaks motion studio. On vous emmène ? Suivez le guide !

La rédaction, pourtant habituée aux lieux insolites, n’avait jamais visité un tel univers : c’est un microcosme fait, on peut le dire, de bric et de broc, mais avec un tel mélange de science et de poésie qu’on ne peut qu’en rester muet d’admiration. Il y a, bien sûr, des caméras, des rails de travelling, des spots d’éclairage, du matériel informatique… mais le trésor des lieux, c’est cette multitude de personnages en pâte à modeler, tous aussi fantasques les uns que les autres : une mouche géante, une taupe mutante, un corbeau cartoonesque, un cosmonaute en caleçon… Et les décors !… Du grand art, croyez-nous ; et un sens de la débrouille particulièrement développé.

Une seule vie

La qualité des croquis qui placardent les murs du studio en témoigne : Jef Dubrana dessine depuis toujours. Son parcours ? Il a fait l’École des Arts de Tarbes, a créé plusieurs bandes dessinées, un fanzine, des sites internet, un jeu vidéo ; il vivait de jobs de graphiste, d’illustrateur… Puis, un jour, il y a dix ans, il tombe un peu par hasard sur des restes de pâte à modeler ; on lui prête un appareil photo, et c’est le déclic : tout ce qu’il avait en tête et qu’il ne parvenait pas à traduire en BD devient soudain réalisable. « C’était comme une évidence », se rappelle-t-il. Il peut désormais tout envisager : les mouvements de caméra, l’animation des personnages, les évolutions d’angle de vue… Un boulevard s’ouvre à lui, il sent que ça fonctionne, s’équipe, et se lance dans le slow-motion, cette technique d’animation si particulière basée sur la manipulation de figurines combinée à un enchaînement rapide de photographies. Une histoire de passion avant tout : « C’est vital pour moi de faire ça, c’est 90 % de ma vie. Je pense qu’il vaut mieux faire ce que tu aimes plutôt que d’être à côté de ta vie : on n’en a qu’une… ». Ça y était : le Freaks motion studio était né !

Nouvelle aventure

Il y a deux ans, Jef accepte une grosse commande : la réalisation d’un clip pour Ninja Cyborg, un groupe de musique électronique. Devant la masse pharaonique de travail à abattre (quelques minutes d’animation nécessitent plusieurs mois de travail !), il embauche Olivier Hernandez, homme aux multiples casquettes et touche-à-tout de génie : il dessine, écrit, enregistre des doublages de voix, apprivoise les techniques de tournage et d’éclairage, participe à la création des personnages et des décors… Il est également excellent musicien, et signera désormais la partie musicale des productions du studio. En cours de route, ils sont rejoints par Matthieu Andro, venu apporter une aide très précieuse pour la construction des décors. Ils travaillent d’arrache-pied sur ce clip, chez Jef, dans une toute petite pièce qui va rapidement devenir trop étroite : il faut désormais trouver un endroit où installer les studios, afin de séparer clairement lieux de vie et espace de travail. C’est là qu’est née l’idée de frapper à la porte du TLB, le Tiers-Lieux en Bigorre, situé à Bagnères.

Le Tiers-Lieux

Nous l’avons senti, Jef est très attaché à cet endroit : « Ici, il y a beaucoup de monde. C’est très important pour nous car nous faisons un travail solitaire, explique-t-il, et puis il y a une vraie diversité sociale et culturelle : il y a des charpentiers, des maçons, une sculptrice, un garage associatif, une brasserie… des graphistes, des architectes, une potière… un espace de coworking… du yoga… » Oui, tout ça ! Et le Mag en oublie… C’est vrai qu’il règne dans cet endroit une atmosphère particulière et très agréable, visiblement propice à la création, tant les activités y sont nombreuses et variées. Depuis leur arrivée ici, Jef, Olivier et Matthieu ont été rejoints par Vincent Sanchez, chargé des bruitages : « Dans l’équipe, précise Jef, tout le monde est artiste, et il y a une véritable émulation entre nous. On a des projets communs, et chacun travaille aussi sur ses propres projets ». Après avoir eu la chance de visionner les toutes premières images du prochain film du studio, nous sommes repartis la tête pleine de couleurs, de décors improbables, d’histoires aux allures de contes oniriques et de personnages en pâte à modeler aussi touchants qu’attachants. Lecteur, nous ne pouvons que te conseiller de découvrir, si ce n’est déjà fait, l’excellent travail du Freaks motion studio !

Youtube : freaksmotionstudio

Facebook : jefdubrana

Related Posts