Close
0
  • Bigorre Mag

La Crèque Noèle : De petits trous, des petits trous… mais aussi des grands !

Nos récentes conversations avec Jean Lou Meunier et avec la municipalité de Saint-Pé-de-Bigorre nous ayant mis en appétit, on a décidé, un beau matin, de partir sur le chemin connu sous le nom de « sentier karstique », à quelques minutes en voiture de Saint-Pé, parce qu’on avait entendu dire qu’il s’y trouvait une grotte méritant le coup d’œil…

On nous avait trompé : en réalité, des grottes, dans le secteur, il y en a des tas, et tout, absolument tout, vaut le coup d’œil ! Point « topo », pour commencer : nous sommes sur les flancs de ce que l’on nomme « le Montagnon de la Pale », dans la Réserve Naturelle Régionale du Pibeste-Aoulhet, et sous les arbres de la forêt de Très Crouts. C’est dire si, à cet endroit, converge un certain nombre de choses dignes d’intérêt…

Sur le sol, et dessous…

La Crèque Noèle est un des points remarquables d’un ensemble bien plus vaste : le sentier karstique serpente au milieu d’une série de gouffres plus ou moins profonds, dans lesquels il ne convient de s’aventurer que dûment équipé et accompagné d’un spéléologue de métier. Si ce n’est pas le cas, on se contentera, sur le parcours menant à la grotte, de ce qui se trouve au-dessus de la ligne de sol : et tout cela est déjà suffisamment extraordinaire ! Entre les blocs de calcaire qui affleurent et sur lesquels mousses et lichens prennent leurs aises, buis et hêtres essaient de pousser comme ils peuvent, par contournements et circonvolutions : ça sent un peu les pays des brouches et des fées, si vous voulez notre avis.

Cadeau de Noèle

La grotte elle-même est accessible en 20 minutes de marche, sans grandes difficultés autres que le franchissement de petits blocs calcaire dont « l’escalade » ravira les enfants. La Crèque Noèle, du nom de la petite fille qui la découvrit en présence de l’Abbé Abadie (figure locale !) est, dans le secteur, la seule galerie souterraine accessible sans équipement spéléo. Profonde de quelque 60 mètres, elle est incontestablement un « spot » extraordinaire pour les aventuriers en herbe rêvant de s’enfoncer sous la terre. On pensera, pour eux et pour soi, à prendre de l’eau, des frontales, des vêtements adaptés, et à se bien chausser. Si vous connaissez mieux pour une promenade d’automne, sonnez-nous : de notre passage à la Crèque Noèle et au Sentier Karstique, on est encore tout enchanté, et l’on imagine bien que l’on reviendra, très prochainement, se perdre de nouveau dans les bois de la Pale !

+ d’infos sur cette balade :

www.saintpedebigorre-tourisme.com

Related Posts